Des vêtements propres et frais ne devraient pas être un luxe.

Des vêtements propres et frais ne devraient pas être un luxe, et personne ne devrait avoir à porter des vêtements de compression pour les patients.

C'est chaud. Vous portez des vêtements épais. Vous transpirez toute la journée.
Allez au sport. Vous transpirez.

Que faites-vous des vêtements que vous portiez ?
Vous les jetez dans la machine à laver.

Que portez-vous lorsque ces vêtements sont dans la machine à laver ?
Exactement, des vêtements différents.

Imaginez maintenant : vous avez mal aux jambes. Ils gonflent en position debout, marchant, assis... Même par temps chaud sans bouger. Seuls des vêtements de compression seraient utiles.

Bien sûr, vous voudriez les porter. De préférence du matin au soir. En fait, vous devez le faire, sinon cela peut avoir des effets négatifs sur la maladie.

Maintenant, vous rentrez chez vous après l'exercice ou après le travail. Vous voulez laver les vêtements de compression. Mais qu'est-ce que tu portes maintenant ? Un autre pantalon de compression ? D'où l'obtenir

Attendez d'abord que la compression soit sèche.

Attendez d'abord que les vêtements de compression soient lavés. Oh oui, et il ne sort pas sec de là.

Les sécher doit à l'air pour retrouver la structure. La compression ne doit pas être exposée à la chaleur.

Nous attendons donc le lendemain jusqu'à ce qu'il soit à nouveau sec, espérons-le. Alors maintenant annulé toute animation en soirée.

Oh, combien de fois ai-je mis mes vêtements de compression mouillés le matin et suis allé travailler ? Trop souvent...

Juste m'en acheter un deuxième ? Il ne coûte que 500 € au-dessus.

Nous avons besoin d'une compression alternée

C'est précisément la raison pour laquelle nous demandons une compression alternée du ministre Schneider. Signifie une seconde pour passer à chaque compression.

Jusqu'à présent, la CNS rembourse à 80 % (à partir de > 500 €) 2 pantalons de compression par an. (Depuis 2018).

J'ai moi-même financé une seconde pour une vie raisonnablement normale.

A chaque fois, j'en ai financé un deuxième moi-même.
Moyens & gt; 1000 € (+ 80% de 2x 500 €) payés pour un peu d'hygiène et de santé.

Et même avec deux compressions en alternance, la durée de vie n'est même pas de 4-5 mois si vous faites du sport tous les jours, ce qu'il faut faire pour maîtriser la maladie.

Voici une photo de mon pantalon de compression porté tous les deux jours à l'âge de 5 mois :

C'est pourquoi je me suis assis avec mes collègues de Lipödem Lëtzebuerg a.s.b.l., et nous avons rédigé cette lettre.

Nous l'avons envoyé au ministre Romain Schneider le 14 mars 2021.

& nbsp;

Les maladies suivantes sont concernées :

  • Lipœdème
  • Lymphœdème
  • Thrombose
  • Maladies veineuses

Votre Martine Alzin - Vice-Présidente,

avec:

Gaby Vosman-Goedert - Présidente
Danielle Hellers - Trésorière